Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre ouverte aux électeurs et aux militants sincères du front de gauche 49

par Alain Pagano 4 Mars 2014, 17:37

Le PCF est à l'origine de la création du front de gauche. C'est lui qui a rendu possible que se fédèrent tous ceux qui à gauche souhaitent une politique de rupture avec les dogmes austéritaires, libéraux. Depuis son origine, le front gauche est une démarche de rassemblement, rassemblement qui a vocation à rendre majoritaire nos idées.

A l'occasion des élections municipales, le PCF a décidé de s'inscrire dans cette logique : construire, ou participer à des listes qui permettent de mettre en application tout ou partie de notre programme l'Humain d'abord, de constituer des points de résistance et de contre-offensive à l'austérité que certains voudraient implanter dans les communes.

Le parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon conteste cette démarche, notamment dans notre département. C'est son droit. Mais cela ne l'autorise pas à prendre en otage le front de gauche dans notre département, au prétexte de son désaccord, à essayer d'exclure le PCF du front gauche. Les logiques de rabougrissement du front gauche le conduirait à un échec. La logique d'élargissement du front gauche est, nous en sommes convaincus, la condition des succès futurs du front de gauche.

Pourquoi cette mise au point ? Le PCF a sollicité à 2 reprises tous les partenaires du front de gauche pour une réunion de la coordination départementale. Et nous avons reçu une réponse du PG 49 qui nous dit ne pas vouloir se réunir (avec nous) sur les bases de fonctionnement collectivement décidé, actant de fait la paralysie du front de gauche 49. Le PG souhaite une coordination départementale « indépendante des partis », représentée seulement par des comités locaux du front de gauche et appelle à l'adhésion directe au front de gauche.

Toutes ces mesures ne sont pas validées par le front de gauche national et encore moins par le PCF. Mais le PG 49 considère manifestement que c'est lui qui décide seul de l'avenir du front de gauche, s'approprie le logo front de gauche dans un certain nombre de communes, et des messages électroniques sont envoyés (par qui ?) au nom du front de gauche en dehors de toute décision collective.

Nous appelons les militants du front de gauche 49 à être attentif au fait qu'aucun message du front de gauche 49 et de ses comités locaux (à part celui de Seiches et de Cholet qui fonctionnent normalement) n'est valide puisque ce dernier ne se réunit plus depuis plusieurs mois. Nous les appelons à dénoncer ces pratiques détestables en répondant à ces faux messages du front de gauche 49 en disant qu'ils souhaitent un front de gauche rassemblé dans le 49.

Pour ce qui concerne le PCF, nous ne validerons pas une logique de repli sur soi similaire à celle qui a conduit le NPA à l’échec. Nous souhaitons un front de gauche qui rassemble largement tous ceux qui souhaitent la fin de l'austérité, dans un fonctionnement consensuel, respectueux des partenaires, et qui s'ouvre largement aux citoyens.

Nous ne renonçons pas à un retour à un fonctionnement normal du front de gauche 49. Il est urgent, il est nécessaire parce qu'il convient de préparer la marche contre l'austérité nationale du 12 avril mais aussi les élections européennes ou nous serons rassemblés dans des listes du front de gauche.

Aussi, nous prenons l'initiative de provoquer une réunion de la coordination départementale du front gauche 49 pour le 7 avril à 19 heures. Les élections municipales étant passées à cette date, il n'y aura pas de raison valable de ne pas reprendre le travail en commun.

Pour la fédération 49 du PCF,

Alain Pagano, secrétaire départemental

commentaires

arthur 07/03/2014 09:40

Comment peut-on se permettre la moral, quand les ambitions
electoral prime sur le reste !!

Haut de page