Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Battre la droite, pour des communes "bouclier social" contre la crise

par Alain Pagano 25 Mars 2014, 10:47

L'abstention, le reflux des partis de gouvernement dans cette élection montre que :

– il y a du désarroi, du mécontentement dans la population et de la démobilisation dans l'électorat de gauche.

– Il y a besoin d'un changement de cap politique et de mener des politiques plus sociales, plus redistributive des richesses, des politiques plus vigoureuses en faveur de l'emploi. C'est ce que réclame le PCF depuis de longs mois déjà. C'est la condition pour que la gauche se réconcilie avec son électorat.

La politique gouvernementale a été sanctionnée, mais pour autant, au second tour, nous appelons les électeurs à ne pas se sanctionner eux-mêmes. En effet, dans notre département, les électeurs auront le choix entre des équipes de droites ou de gauche. Et il est bon de rappeler que l'élection de maires de droite est souvent synonyme de saccage des services publics, parfois même avec des suppressions d'emplois dans les services, de politiques antisociales, moins favorables aux plus défavorisés.

C'est pour cette raison que le PCF appelle au rassemblement des forces de gauche, dans les communes où la gauche était divisée au premier tour, et à la mobilisation pour faire barrage à la droite et l'extrême droite. Nous appelons les abstentionnistes à aller voter. Élire des majorités de gauche, avec des élus communistes, c'est se doter de politiques publiques protectrices pour les plus défavorisés. Les quartiers populaires, les salariés, les classes sociales les plus défavorisés, qui ont peu voté, sont pourtant ceux qui auraient le plus besoin de choisir des majorités de gauche car le service public c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas.

Par ce que la gauche et la droite, ce n'est pas pareil, et surtout parce que cette élection municipale n'est pas neutre pour la vie des gens, nous appelons très clairement à voter pour Frédéric Béatse à Angers. Il serait inconcevable de laisser les clés de la mairie et de l'agglomération à Christophe Béchu… Qui possède déjà celle du département !

Par ce que nous souhaitons garder l'agglomération à gauche, nous appelons au rassemblement autour de Philippe Bodard à Murs-Erigné. À Montreuil-Juigné, nous appelons les électeurs de la liste Joly à se reporter massivement sur la liste de Bernard Witasse.

À l'heure où je vous parle, le rassemblement n'est pas encore acté à Saumur. Nous appelons clairement à voter pour Jean-Michel Marchand et demandons à Jacky Goulet de fusionner ou de se retirer.

À Cholet, le PCF localement comme départementalement s'inscrit dans un appel à voter contre Bordouleix. Il n'est pas le maire que les Choletais méritent.

À l'issue de cette élection, le PCF restera le 3e réseau d'élus au niveau national. Dans le département, nous disposons d'ores et déjà, à l'issue du premier tour, du même nombre d'élus dans les conseils municipaux que ce que nous possédions dans le mandat précédent. Après le 2e tour, il y aura des élus communistes plus nombreux dans notre département. Cela reflète les progrès de l'influence électorale du PCF, son renforcement en nombre d'adhérents et les progrès de son d'implantation dans les communes rurales du département.

Nous remercions les électrices et les électeurs qui ont fait confiance à nos candidats et les assurons que nos élus, en responsabilité comme dans l’opposition, prendront des mesures en faveur de nos concitoyens et continueront à faire le maximum pour leur être utiles.

commentaires

Haut de page