Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Non assistance à humanité en danger !

par Alain Pagano 12 Septembre 2017, 04:53

Nous avons vécu directement ou à la télévision les conséquences dévastatrices d'Irma ... dont le lien avec le réchauffement climatique apparait évident à beaucoup.

Le réchauffement climatique est en marche (si j'ose dire) ... et rien de sérieux, véritablement à la hauteur des enjeux ne semble se mettre en place ! Il y a non assistance à humanité en danger.

L'heure est à prendre des mesures concrètes. A mon niveau, prendre une mesure, parmi bien d'autres nécessaires, pour commencer à contrer les émissions de CO2 responsables de ce réchauffement. Il faut agir à tous les niveaux. Je le fais au niveau de la commune ou je suis élu. Je crois nécessaire que d'autre le fassent à d'autres échelons et j'invite mes concitoyens à soutenir cette démarche.

Voici donc développé quelques propositions que j'ai faite hier pour #Angers

Mr le Préident, chers collègues,

On vient de subir Irma, une catastrophe humaine, avant tout, qui a ému la France entière. Mes collègues scientifiques, même s’ils sont prudents, font un lien fort entre intensité des ouragans et réchauffement climatique. Et « d’espérer » que la dévastation subie par les USA fasse revenir Trump sur sa sortie de l’accord de Paris sur le climat. Ça serait heureux si cela advenait. Hélas l’irresponsabilité semble gouverner aux USA.

Les scientifiques agissent depuis plusieurs années en lanceurs d’alerte. Des catastrophes climatiques sont possibles en France. Il est temps d’agir pour enrayer cela et le temps nous est compté (le prix Nobel Jean Jouzel estime cela à 3 ans !). C’est une question trans-partisane, je le redis encore une fois.

Je rappelle que le transport contribue pour une part non négligeable au réchauffement climatique. Alors quand je vois que Keolis [le gestionnaire des transports en commun d'Angers, NDLR] affiche une petite progression de 1.7% de l’utilisation des transports en commun, je me dis que c’est bon à prendre, mais qu’on n’est pas du tout à l’échelle de ce qu’il faudrait (en cyclisme, on dirait qu'il faut changer de braquet !). Quand nous lancerons nous dans un effort vigoureux de développement des transports en commun ? Quand passerons-nous à la gratuité des transports en commun à l’instar de Niort une agglomération à peu près de notre taille qui vient de le faire très récemment ? C’est d’ailleurs une question de société qui dépasse Angers et qui devrait se traiter à tous les niveaux de compétence transport !

Alors oui, cela a un coût. Mais les coûts induits par la pollution de l’air sont très importants (y compris pour la santé de nos concitoyens qui n’a pas de prix, elle !), et les dégâts liés aux catastrophes environnementales ne sont pas négligeables non plus (des centaines de milliers d'€ pour Irma). Attendrons nous de subir la colère climatique ou la dégradation de la santé des gens avant de réagir ou serons nous capables d’anticiper ?

Je suggère donc que nous décidions d’un mouvement vers la gratuité des transports en commun :

  1. en accélérant l’étude d’un passage en régie (publique) des transports en commun qui ferait économiser un montant certain à notre collectivité au bas mot 350 000 k€ (le montant moyen des bénéfices nets affichés par Keolis ces 4 dernières années ; 380k€ cette année) plus probablement aux alentours des 2-3 millions d’€/an si on considère les reversements comptables au groupe à l’échelon national.
  2. En décidant sans attendre d’une baisse de tarif sensible sur l’abonnement étudiant mensuel comme un geste politique en faveur des jeunes générations, à la fois pour les soutenir dans leurs études mais aussi pour les habituer aux transports en communs. Notre liste proposait un abonnement à 5€/mois. Nous pouvons le faire !
  3. Que nous disposions d’une étude sur les coûts et les bénéfices d’un passage à la gratuité en regardant les expériences de ces collectivités de + en + importantes en taille qui passent à la gratuité.

Merci de votre attention.

 

commentaires

Haut de page