Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Construire une majorité de gauche à l'assemblée

par Alain Pagano 3 Mai 2017, 12:13

Voici le texte de conférence de presse que j'ai prononcé ce matin pour le PCF 49.

Elle vaut évidemment pour la circonscription (la 2° du Maine et Loire) dans laquelle je suis candidat. 

Oui, j'en appelle au rassemblement de toutes celles et ceux qui veulent du changement !

 

Le texte de la conférence de presse:

"Nous avons la satisfaction d’avoir participé à une campagne (celle de Mélenchon) qui a réussi à convaincre et à entraîner des millions de nos concitoyens sur des objectifs et un programme de ruptures démocratiques, sociales et écologiques. Ce résultat est une belle victoire qui sonne comme l’expression retrouvée du peuple de France sur une base de transformation radicale progressiste de la société.

La dynamique est incontestable. Mais le paradoxe réside dans le fait que ces résultats n’ont pas permis à la gauche de se qualifier pour le second. C’est une défaite électorale. Une défaite qui puise en partie ses causes dans la division. Tirons en la leçon car sinon cela pourrait se poursuivre aux législatives.

Le temps de la clarification est venu pour la gauche dans son ensemble. Aux législatives, nous voulons construire avec nos partenaires de toute la gauche, du NPA à la France insoumise en passant par les socialistes progressistes, les écologistes, Ensemble ! … ou des citoyens apartidaires, et nous-mêmes membres du PCF, du Front de gauche... des rassemblements qui nous permettent d’envoyer à l’Assemblée nationale un grand nombre de femmes et d’hommes engagé-e-s. Afin de peser de façon décisive sur les choix futurs de cette assemblée qui sera inexorablement en quête de majorité et construire des perspectives nouvelles pour notre pays.

Nous voulons faire partager cette vision, ce constat à tous ceux qui ne s’avouent pas vaincu-e-s, à tous ceux qui veulent transformer l’essai remarquable du premier tour. L’heure n’est pas au repli. L’heure est à l’audace retrouvée.

Nous avons, aujourd’hui, les moyens de porter à l’Assemblée nationale une force nouvelle formée de ce que la gauche compte de meilleur et s’appuyant sur une plate-forme commune, sociale, écologiste et démocratique.

Toutes les forces qui composent la gauche de changement doivent dépasser leurs intérêts propres, balayer l’esprit de clan et faire fi de leur rancœur. Elles peuvent et doivent s’unir en proposant au peuple, dès le premier tour de ces élections législatives, un pacte pour une majorité de combat et de progrès. Le partage, la solidarité, le bien-être commun et la préservation de notre terre-mère pour les générations futures : voilà ce que la plus large majorité de nos concitoyens espèrent et peuvent soutenir demain et porter en juin dans les urnes et à l’Assemblée nationale.

Comme vous le savez, nos appels au rassemblement ne datent pas d’hier. Nous les portons avec insistance depuis plusieurs années, départementalement. Ils sont aussi nationaux, et Pierre Laurent a proposé hier de permettre ce rassemblement sous une bannière commune « la force du peupleà l'assemblée nationale » pour permettre le rassemblement tout en respectant chacun.

Le conseil départemental du PCF m’a mandaté pour reprendre contact avec les forces citées plus haut, celles qui se situeront dans l’opposition à Macron dès le 8 mai, pour travailler à ce nécessaire rassemblement qui respecte tout le monde et qui permette de faire élire des députés bien ancrés sur leurs valeurs de gauche. C'est ce que je vais faire dès aujourd'hui.

Car faute de rassemblement, le risque est grand d’aboutir à une élimination de tous les candidats de gauche. Il est donc urgent de se parler et d’aboutir car le dépôt des candidatures s’approche. A la mi mai, il sera trop tard pour se réveiller !

Malgré le paysage d'une gauche jusqu'à présent morcelé, je suis confiant qu'un rassemblement s'opérera. Je le sens dans mes discussions de terrain avec des électeurs des différents partis de gauche. Il se fera avec ceux là. Nul doute que les partis s'y mettront également !

 

 

commentaires

Haut de page