Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rassemblement de la gauche authentique : renforcer le message unitaire porté par le PCF !

par Alain Pagano 28 Septembre 2016, 12:57

Le peuple de gauche est dans un grand désarroi. Il est profondément déçu par la politique mise en place par Hollande et consorts. C’est justifié ! Trop de mesures concrètes mises en œuvre par l’exécutif ont emprunté à la droite semant l’idée –fausse !- que gauche et droite, c’est pareil... Première raison de ce désarroi…

Nombreuses ont donc été les voix à réclamer (à Hollande) un vigoureux changement de cap, une politique authentiquement de gauche : communistes, partisans de Mélenchon, écolos, socialistes frondeurs, citoyens critiques du tournant austéritaire et libéral emprunté par Hollande, Valls et Macron … Cela pourrait être de nature à réveiller l’espoir si tous ceux là étaient capables de se rassembler, de se mettre d’accord pour porter une alternative de gauche, de se coaliser pour former une majorité aux législatives et de présenter un candidat unique pour les représenter tous. Hélas, deuxième raison du désarroi, chacun y va de son coté en une multitude de candidatures pour occuper le même espace politique.

Mélenchon y va seul, de son coté sans donner aucun signe d’ouverture, de rassemblement ni à ses partenaires du Front de Gauche ni à aucune autre force de la gauche progressiste. Les verts font leur primaire (4 candidats) en se repliant, c’est mon sentiment, sur leur pré-carré environnementaliste, et les socialistes frondeurs se divisent en de multiples candidatures (4) au risque de laisser l’aile droite du PS l’emporter. Et je ne compte pas d’autres partis qui sont sur les rangs (MRC, …)

Dans ce contexte comment convaincre chacun de mettre son égo ou son intérêt (immédiat et exclusif) de Parti au second plan au bénéfice de l’intérêt général du peuple de gauche? Comment constituer ce rassemblement nécessaire pour empêcher un second tour mortifère entre droite et extrême droite, hypothèse sérieuse qui génèrerait un champ de ruines à gauche ?

Il faut faire monter la pression du peuple de gauche qui réclame ce rassemblement ! Pétitions, appels … du local au national. Et quel meilleur moyen que d’avoir une voix médiatique forte porteuse de ce message, relayé et relayable par l’opinion ? Pour cela, il faut faire un pas supplémentaire.

Au risque de surprendre, je pense qu’il faut commencer par rajouter une candidature à la candidature, une candidature communiste porteuse de cet état d’esprit du rassemblement puisque nous sommes les seuls à le porter avec volontarisme et ténacité. Une candidature porteuse du message : « je suis candidat … à la réduction du nombre de candidats de la gauche authentique, je suis candidat de l’unité. Si l’on trouve les voix d’un rassemblement, je suis prêt à me retirer si les électeurs du peuple de gauche souhaitent un autre candidat ». Ce discours devrait, selon moi, se doubler d’une interpellation forte aux autres candidats : êtes-vous prêts comme moi à vous retirer pour permettre une dynamique de rassemblement ?

Je crois que ce type de démarche donnerait encore plus de résonance et de corps à notre démarche de rassemblement, démarche qui commence à être entendue largement mais à qui il faut donner un coup d’accélérateur décisif désormais. Ce besoin d’unité se fera plus pressant au fur et à mesure des semaines qui viennent et cette démarche peut être de nature à obliger nos potentiels partenaires à se positionner car leur démarche d’éparpillement est désapprouvée par le plus grand nombre.

Pour aller jusqu’au bout de ma proposition concrète, j’ai envie de citer deux noms de candidats potentiels du PCF porteurs de cette démarche: Pierre Laurent et André Chassaigne. Chacun dans son rôle, ils peuvent renforcer cette dynamique à 2 voix : l’un candidat, porteur de la démarche, l’autre encore + fort pour porter un message de rassemblement, exonéré de la suspicion d’égo car non candidat.

Il est temps de franchir un cap dans notre offensive pour reconstruire la gauche et cela passe par un candidat à la candidature, par une présence renforcée du PCF dans l’espace médiatique.

Voilà ce que je voulais dire. Pour redonner de l’espoir. De l’espoir aux communistes qui vont donner leur avis dès maintenant et avant la conférence nationale pour être acteurs du bulletin de vote qui sera élaboré par la conférence nationale. De l’espoir aux non communistes, au peuple de gauche : nous allons, j’en suis persuadé, tenir bon jusqu’au bout, sur notre message unitaire et vous donner plus de place encore pour réclamer avec nous ce rassemblement nécessaire de la gauche authentique.

commentaires

Haut de page