Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biopole : Angers Loire metropole flouée !

par Alain Pagano 13 Septembre 2016, 09:46

Bonjour,

voici mon intervention au conseil d'agglomération hier sur la relance de Biopole

Délibération 1 Biopole

Mr le Pdt, chers collègues,

Je veux commencer mon intervention par un coup de gueule, que partagent un certain nombre de collègues. C’est quoi cette délibération ? On nous enquille pas moins de 9 décisions sur une seule délibération sur des aspects très différents du dossier Biopole (contentieux avec Vinci, solutions d’avenir sur le recyclage, choix de la sous-traitance à une entreprise privée …).

Procéder de cette manière, c’est juste de la maltraitance du débat démocratique comme de la liberté de vote des conseillers communautaires. Aussi, je vous demande maintenant et à l’avenir de ne pas renouveler ces pratiques et de faire voter des délibérations différentes pour des décisions différentes afin que l’on puisse avoir la liberté de voter différemment sur chaque décision ! [NDLR le maire m'a donné satisfaction sur ce point et a fait voter séparément le contentieux avec Vinci et le plan de relance de Biopole]

Cette méthode m’oblige à l’abstention ne serait ce que pour cette unique raison. Et pourtant … Et pourtant, j’aurai pu voter positivement (avec quelques préoccupations pour l’emploi toutefois) les solutions qui sont proposées pour le recyclage. C’est une solution d’attente qui nous tire une épine du pied même si elle ne règle pas tout et qu’il y aura encore des efforts à mener pour une meilleure valorisation des déchets. [NDLR: du coup, le vote étant séparé, j'ai pu approuver le plan de relance d'une activité de valorisation des déchets]

En revanche, je n’aurai pas la liberté de désapprouver le niveau ridiculement faible d’indemnisation obtenu de Vinci. [NDLR: j'ai finalement pu voter contre le protocole d'indemnisation]

J’ai le souvenir d’un conseil communautaire (à huis clos) ou l’on nous a expliqué, par votre intervention Mr le président, peut être dit en d’autres termes mais les idées étaient celles là, que l’on ferait tout pour que ces grands groupes du Cac 40 qui se gavent à n’importe quel prix, en vendant des process industriels non maitrisés, fut ce au détriment de nos concitoyens, que ceux là payent cette fois pour leur course effrénée au profit. Ou l’on nous a expliqué que l’on irait en justice pour obtenir de Vinci la déconstruction-reconstruction à leurs frais de Biopole pour contourner la difficulté et l’incertitude juridique d’obtenir ou non un dédommagement à la hauteur des besoins… Mais ça c’était avant … et, comme dirait Jacques Chirac : « tout cela a fait pschitt ». La baudruche se dégonfle. Vinci s’en tire à bon compte et la collectivité est spoliée. En effet, elle « gagne » seulement 6 millions d’€ pour un préjudice estimé au-delà de 50 millions d’€ sans compter que nous avons versé plusieurs millions d’€ de dédommagement à Veolia. La balance finale est donc bien maigre et fort déséquilibrée du point de vue de la collectivité. Il ne faut pas faire passer des vessies pour des lanternes.

Je regrette cet aspect de la délibération et n’aurai même pas la liberté de le manifester par un vote. Oui, il est grand temps que ces groupes qui tirent beaucoup de profit de services rendus à nos concitoyens, qui sont dans un domaine du service au public, soient nationalisés pour éviter de tels errements, pour rendre des services à nos concitoyens à un prix raisonnable et juste.

commentaires

Haut de page