Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tarification Irigo : aller vers la gratuité !

par Alain Pagano 17 Juin 2015, 20:25

Monsieur le président, chers collègues.

Dans quelques mois, la France accueillera le monde entier lors de la COP 21 pour contribuer à faire enfin prendre des mesures contraignantes sur les émissions de CO2 afin de lutter contre le réchauffement climatique. Il y a urgence. Si l’on veut aller dans ce sens, il faut, parmi d’autres mesures, prendre des décisions fortes pour faire progresser l’utilisation des transports en commun au détriment de la voiture. Cela implique une augmentation des fréquences des bus et tramways, une densification du maillage, mais aussi une tarification attractive pour qu’il soit intéressant d’utiliser les transports en communs.

Vous le savez, les communistes angevins, et je soutiens cette démarche, réaffirment leur souhait que la collectivité s’engage vers un processus de gratuité des transports en commun comme cela existe dans plusieurs agglomérations (Aubagne, Châteauroux …), preuve de sa faisabilité.

Toutes les expériences le montrent, le passage à la gratuité augmente le nombre d'usagers et réduit le nombre de véhicules individuels circulant en ville. L'intérêt écologique est évident. Au-delà du gain attendu sur les émissions de CO2, il y a aussi un gain important à attendre en termes de pollution donc de santé publique. En outre, c’est valoriser la qualité de vie des Angevins.

Comme il est dit dans la délibération, les usagers contribuent pour une part mineure aux recettes. Le coût de la gratuité serait d’environ 13 millions par an. Mais les économies et les gains sont loin d’être négligeables :

  • Au chapitre économie des coûts de fonctionnement: plus d’entretien et de charge de fonctionnement des distributeurs automatiques de tickets, plus de fabrication des titres de transport, plus de personnels affectés à la répression de la fraude et à la vente de tickets (mais ré-affectables en interne) …
  • gains en termes de baisse de la pollution, de santé publique (que l’Etat devrait encourager par des subventions), de lutte contre le CO2 mais aussi vecteur de développement économique (attractivité du territoire et développement d’emploi directs et indirects en lien avec le développement des transports en communs) qui sont autant d’atouts pour notre territoire.
  • La gratuité des parkings du centre ville d’Angers pourrait être abandonnée, et le million d’€ épargné, reversé comme contribution à la gratuité sur l’ensemble de l’agglomération, avec un effet probablement + efficace pour les commerçants du centre ville
  • Le passage en régie ferait économiser également puisque Keolis réalise des bénéfices (un demi-million en 2013).

Comme cela a été dit par ma collègue, notre liste s’engageait déjà sur une réduction tarifaire de l’abonnement mensuel pour les jeunes, comme un coup de pouce à ceux qui ont de petits revenus et des fins de mois difficiles. Vous comprendrez donc que je ne peux voter cette délibération qui n’est pas conforme à ce que nous avons porté collectivement et qui va à contresens de l’Histoire, de ce qui est nécessaire. Je vous invite plutôt à sursoir à cette délibération et travailler dans le sens de ce que je propose.

commentaires

Haut de page