Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour un monde rural dynamique et créateur d’emplois

par Alain Pagano 19 Mars 2015, 08:47

Voter pour les candidats du rassemblement

pour une alternative à l’austérité, c’est voter

pour un monde rural dynamique et créateur d’emplois !

Nombreux sont ceux qui se désintéressent des questions politiques et qui désertent les urnes. Quoi de plus naturel ? On observe d’un côté un gouvernement socialiste qui renonce une à une à toutes ses promesses, et de l’autre une droite décomplexée, tirée par un Front National qui tente de dissimuler ses origines bourgeoises et xénophobes et ses politiques anti-sociales (dans les mairies qu’il gouverne) derrière un discours mi social – mi nationaliste. De quoi vous faire perdre la boule et vous dégoûter à tout jamais de remettre les pieds dans un isoloir. D’autant que si des alternatives progressent en Grèce et ailleurs, les medias taisent largement la gauche nouvelle, la gauche progressiste, qui commence à émerger en France …

Les élections départementales risquent de marquer ce fort désintérêt des français de la politique. Et pourtant ! Si tout le monde s’en fiche et si l’on n’est encore pas fixé sur l’avenir réservé à l’échelon départemental, ces élections peuvent avoir un impact réel sur notre vie quotidienne. Elles sont l’occasion de faire vivre nos territoires ruraux, d’agir pour plus d’égalité et de justice, pour le maintien des services de proximité, pour l’accès à la santé, à l’éducation, à une nourriture de qualité, pour l’emploi… Si elles ne font pas rêver, les élections de dimanche peuvent nous permettre de montrer que nous existons et nous aider à re-dynamiser nos campagnes !

Prenons, par exemple, la question agricole. On parle fréquemment- et à juste titre - de la fermeture d’usines, de la dégringolade de l’emploi industriel et du désastre que cela représente. On parle beaucoup moins souvent de la chute vertigineuse du nombre d’emplois d’agriculteurs, pourtant particulièrement dévastatrice. C’est une destruction qui se fait à petit feu et à l’abri de l’œil des médias, bien dissimulée dans nos campagnes.

En Maine-et-Loire, nous sommes passés de 24 000 exploitations agricoles en 1980 à 8000 en 2010. Imaginez ce que cela peut représenter en termes d’emplois ! Parallèlement, nous avons de plus en plus de mal à avoir le contrôle sur ce que nous mangeons et sur l’environnement qui nous entoure…

Le conseil départemental a pourtant des leviers pour inverser la tendance. En osant proposer une politique foncière ambitieuse qui préserve les terres agricoles et qui soutienne l’installation de jeunes producteurs et la confortation des plus « petits » exploitants au détriment des grandes exploitations industrielles, le département peut développer l’emploi agricole.

En soutenant le développement de circuits de commercialisation courts (vente directe, AMAPS…), il peut recréer du lien consommateur-producteur dans un partenariat gagnant-gagnant : de meilleurs produits pour le consommateur et des prix plus rémunérateurs pour le producteur. En agissant fortement pour l’approvisionnement de la restauration collective (collèges dont il a la responsabilité, EHPAD…) en produits issus de l’agriculture locale et paysanne, il peut créer de nouveaux débouchés pour les agriculteurs de nos territoires et préserver la santé des plus fragiles, qu’ils soient jeunes ou plus âgés.

Enfin, soutenir l’agriculture de proximité, c’est maintenir un tissu social dans nos campagnes et préserver les paysages qui font les joies des promeneurs d’été…

Pour soutenir l’agriculture de proximité, l’alimentation de qualité et pour plein d’autres raisons non détaillées dans ce court texte, déplaçons-nous dimanche et faisons entendre notre voix ! Allons voter pour les candidats du rassemblement pour une alternative à l’austérité !

commentaires

Haut de page