Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour le ni-ni : ni dette abyssale, ni austérité pour l'agglo angevine

par Alain Pagano 9 Février 2015, 20:30

Voici l'intervention que j'ai prononcé ce soir lors du conseil d'agglomération

Monsieur le président,
Nous vous avons connu plus dépensier lorsque vous étiez à la tête du conseil général, ou vous avez laissé derrière vous une dette abyssale.
Aussi, j'aurais tendance à me féliciter des précautions prises cette année. Toutefois, il ne faut pas tomber d'un l'extrême à l'autre. Et, si vous le permettez je suis un partisan du ni ni. Ni dette abyssale, ni austérité.

Je note que les recettes de fonctionnement augmentent légèrement, mais que vous mettez le frein à main sur les dépenses d'investissement, ce que la presse qualifie, je la cite « de budget de rigueur », rigueur planifiée pour 4 ans !

Avoir des niveaux d'investissements élevés, c'est aussi la garantie de pérenniser des emplois notamment dans les travaux publics. Aussi, vous pouvez compter sur ma vigilance pour vous empêcher de glisser vers une austérité mortifère

Je profite de l'occasion pour poser une question qui se veut également une alternative à la rigueur budgétaire affichée. Je constate que les délégations de service public représentent 28 % des dépenses de fonctionnement 2015. Ne peut-on pas, ne doit-on pas se poser la question de "re-municipaliser", ou, pour être clair, de retourner à une gestion publique de tout ou partie de ces services délégués au privé, et qui pour la plupart, j'en suis convaincu, coûtent plus cher à notre agglomération donc aux contribuables que nous sommes tous. J'aimerais bien disposer d'un audit sur les avantages et les inconvénients de la délégation de service public afin de revisiter notre politique en la matière, faire des économies sans rien concéder aux services que nous rendons à nos concitoyens.

commentaires

Haut de page